Archibald Tonic

Archibald Tonic

28

MAI, 2021

Mixologie 
Softs 
Histoire

Archibald Tonic est une marque de la Société des Vieux Copains, fondée par Estelle Sauvage et Olivier Fichot, tout comme le spiritueux Folle Envie. Cette marque produit et commercialise une boisson gazeuse connue de tous, non alcoolisée et qui a toujours su accompagner les cocktails du monde : le tonic.

 Archibald produit un tonic particulier, un « tonic de distillerie » mis au point et fabriqué dans la même distillerie familiale que Folle envie, au cœur de la Spirit Valley en Charente.

Une autre particularité réside dans sa composition, habituellement le tonic contient de la quinine, un ingrédient apportant de l’amertume, mais cet ingrédient est extrait d’un arbuste qui pousse uniquement en Inde et en Amérique du Sud. Archibald Tonic se voulant 100% local et bio la quinine a été remplacée par des racines de gentiane, une plante que l’on retrouve en Auvergne, alliées à des baies de genièvres (connues pour être associées au gin).

Découvert de la Vodka avec Skahe Hom's

Le savoir-faire de distillateur intervient à ce moment, les racines et les baies sont macérées puis distillées dans un alambic en cuivre spécial, et pour rester sans alcool les extraits sont ajoutés en quantités minimes.  Pour finaliser la recette, l’eau utilisée est directement prélevée à côté de la distillerie et la gazéification est faite artisanalement avec une méthode particulière qui donne des bulles très fines.

Archibald signifie « naturel et audacieux », ce qui rentre totalement dans l’ADN de la marque.

Archibald Tonic est reconnu par le Collège Culinaire de France, une association de 15 chefs culinaires français reconnus comme Alain Ducasse ou encore Thierry Marx. Cette association s’engage à mettre en avant les valeurs de la gastronomie dans le monde, changer les modes de consommation en encourageant l’artisanat, et favoriser la convivialité du « bon manger pour tous ».

archibald toonic min
arhcibald tonic min
archibald min
FOLLE ENVIE 5

En 2020, la marque a sorti une première édition limitée de tonic vieilli en fût, utilisant un fût neuf de 114 litres en chêne blanc américain fabriqué par un maître tonnelier local.Ce chêne d’Amérique permet d’apporter des notes fumées, et caramélisées qui arrivent lorsque l’on brûle l’intérieur du fût.

Archibald Tonic peut se déguster comme rafraîchissant sans alcool (mais avec glaçons !), accompagné de Folle envie, de gin ou encore l’apéritif Suze !

Retrouvez toutes les informations sur le site d’Archibald Tonic
Cliquez sur le lien suivant: https://www.archibaldtonic.com

L’Histoire de la liqueur Chambord

L’Histoire de la liqueur Chambord

28

MAI, 2021

Hedonist
Histoire
Cocktails

La liqueur de Chambord, ou de son nom complet «Chambord Liqueur Royale de France» est une liqueur artisanale fabriquée au château de la Sistière, à Cour-Cheverny dans le Val de Loire.

Il existe de très nombreuses rumeurs à propos de l’origine de la liqueur et de sa recette. La plus répandue est celle disant que la recette aurait été introduite par Louis XIV en 1685, lors d’une visite au Château de Chambord. 

Découvert de la Vodka avec Skahe Hom's

Mais même si le créateur original est incertain, la recette aurait bien été créée à cette époque. Un jour, Aimé Boucher, propriétaire d’une fabrique de vins et de liqueurs à Huisseau-sur-Cosson (à 5mn de Chambord), rencontre Sky Cooper, un distillateur américain.

Ensemble, ils mènent des recherches, réussissent à reproduire la recette de la liqueur et lancent Chambord Liqueur Royale de France en 1982. Grâce à Sky, la marque a pu rapidement s’exporter à l’étranger, jusqu’à y devenir plus populaire qu’en France.

La production a été déplacée en 2005 à son emplacement actuel, au château de la Sistère, avant d’être rachetée un an plus tard par Brown-Forman.

« Pour le moment, le directeur du Château de Chambord affirme qu’il n’y a aucune trace d’une quelconque recette de liqueur initée par Louis XIV. »

La liqueur de Chambord est fabriquée selon les traditions du terroir, les framboises, mûres et cassis entiers sont d’abord infusés. Le jus obtenu et le reste des baies sont encore infusés séparément, les baies sont écrasées puis le jus est récupéré pour être mélangé au reste.

La dernière étape d’affinage consiste à ajouter du cognac XO, de la vanille de Madagascar, des écorces d’agrumes marocains, du miel et des épices aromatiques comme le gingembre et le clou de girofle.

La liqueur de Chambord peut se déguster de très nombreuses façons, en cocktail comme dans un plat !

CHAMBORD
CHAMBORD 3
CHAMBORD 4
Folle envie

Folle envie

21

MAI, 2021

Spiritueux
Histoire
Dégustation 

Folle Envie, marque de la Société des Vieux Copains, produit et commercialise un apéritif léger qui porte son nom. Membre de la FrenchTech, la Société des vieux copains est basée à Bordeaux dans l’eco-système de Darwin et propose 2 boissons : Folle Envie, et Archibald Tonic.

Porté par des valeurs françaises et familiales, Folle Envie a été créée par Olivier Fichot et Estelle Sauvage et est distillée en Charente.

Estelle est l’arrière-petite-fille de Zilda, une épicière pleine de vie qui s’en donnait à cœur joie pour servir, dans sa boutique une boisson particulièrement appréciée du village (et de ceux au alentour !).

Ce spiritueux, elle en avait elle-même imaginé la recette, et c’est 80 ans plus tard qu’Estelle reprend le flambeau familial, pour redonner vie à cet apéritif sous le nom de Folle Envie.

« Folle Envie n’est pas seulement une boisson, c’est une marque engagée humainement comme écologiquement. »

Située au cœur de la « Spirit Valley » et entièrement produite dans une distillerie familiale de 1830. Cette boisson est à base de moût de raisin fermenté, de cardamome et d’infusion d’écorce de citrons fermentés dans un alcool de grain, le tout 100% biologique.

Le raisin est fourni par 30 producteurs locaux et le cépage sélectionné est l’Ugny Blanc, typique de la Charente et très floral (on le retrouve notamment dans le Saint-Émilion).

La marque poursuit son engagement jusque dans ses packagings : leurs étiquettes sont fabriquées en fibres de cannes à sucre recyclé, les cartons sont issus de forêts gérées de manière éco-responsable…

Cet apéritif à 12° peut se consommer pur ou avec du tonic mais toujours très frais, le tout agrémenté d’une tranche de citron et d’un brin de romarin.

FOLLE ENVIE 4
FOLLE ENVIE 3
FOLLE ENVIE 5

Hedonist Spirits

Hedonist Spirits

21

MAI, 2021

Spiritueux
Histoire
Dégustation 

Hedonist Spirits est une marque de liqueur française artisanale  fondée par Jean-Marc Larhantec en 2012 et basée à Bordeaux.

Au départ, Jean-Marc n’était pas du métier et avait son agence de publicité et de relations publiques à Paris. Il était simplement passionné de cocktails et d’assemblage de spiritueux et adorait s’entraîner seul de son côté.

Un jour, lors d’une présentation pour le lancement d’un produit, il a apporté une préparation personnelle et l’a fait goûter à ses clients et son équipe, la boisson éveilla la curiosité de tous, tout en faisant l’unanimité.

Son invention et sa créativité ont été félicité, tout le monde l’a encouragé à lancer sa propre marque de spiritueux et ainsi commençait l’aventure Hedonist.

« Après 2 années et 42 étapes d’élaboration et d’ajustement dans le respect des traditions des assemblages de Cognac, la recette finale encore gardée secrète de cette liqueur était achevée. »

Après le succès de sa première création, Jean-Marc ne s’arrêta pas là et lança l’entreprise Hedonist Spirit, pour produire et commercialiser 2 autres marques de spiritueux qu’il a conçu : l’Hee Joy Rums et le Gun’s Bell Spiced Rum.

Hedonist est un mélange à 29° de Cognac, de liqueur de gingembre infusé et d’une pointe de vanille. Sa particularité réside dans cette alliance d’arômes, l’amertume du gingembre et la douceur de la vanille mélangées à la force du Cognac sont peu communes dans une boisson.

Cet alcool est très utilisé dans la préparation de cocktails comme la Piscine Hedonist, le Basil Hedonist, ou encore en Ginger Mojito. Il se consomme aussi pur, aligné d’un quartier de citron vert pressé.

Bottle hedonist
HEDOSNIT 4
HEDONIST 3
Hedonist 5

L’Histoire de Marie Brizard

L’Histoire de Marie Brizard

18

MAI, 2021

Histoire
Bordeaux
Mixology

Marie Brizard est une marque emblématique française de boissons alcoolisées et non alcoolisées.

D’origine bordelaise, la créatrice de cette maison est née dans le quartier de Sainte-Croix en 1714 et c’est l’une des premières femmes à avoir lancé son entreprise, en 1555 (sous le nom de Marie Brizard & Roger).

Son associé, Jean-Baptiste Roger, a épousé sa nièce Anne Brizard ce qui a permis la cession de l’entreprise à cette dernière, perpétuant des valeurs familiales fortes. C’est aussi la première fois dans l’histoire qu’une femme cède son entreprise à une autre femme.

Le produit phare, l’anisette, est entouré de légendes et de mystères qui nourrissent encore l’essence de la marque : la recette lui aurait été transmise en guise de remerciement par un marin antillais en échange de soins qu’elle lui aurait procuré. À l’époque, Bordeaux est idéalement placé pour recevoir par bateau les différents ingrédients qui composent cette boisson, et cela a permis à la marque de prospérer jusqu’à être servie à la cour de Louis XV.

Découvert de la Vodka avec Skahe Hom's

Marie Brizard n°17 YUZU

La Maison a depuis diversifié son offre avec différentes saveurs pour l’anisette, environ 80 variétés de liqueurs et essences, et des versions sans alcool avec une trentaine de sirops comme la marque Pulco, et des crèmes. La bouteille, elle, a gardé sa forme trapézoïdale si caractéristique. La marque célèbre ses produits lors de l’International Bartender Seminar Marie Brizard, une compétition annuelle de mixologie qui réunit des bartenders du monde entier depuis 1982 – et dont la finale se déroule systématiquement à Bordeaux- , ce qui affirme son implantation à l’international, tout comme le changement du nom de la Maison en « Marie Brizard Wine & Spirit » en 2015.

 

« La rumeur raconte que Marie Brizard en aurait offert une bouteille au duc de Richelieu pour qu’il puisse la faire goûter au roi. »

Vous pouvez déguster les produits Marie Brizard dans des cocktails comme le Marie Zest, le Collectionneur ou encore le Blossom Collins !

enavant1509360823 realisation fancybox min
dsc00698 2 1200 min
Anisette Marie Brizard Nouvelle Bouteille min scaled
L’Histoire du cocktail

L’Histoire du cocktail

L’histoire du cocktail

28
MARCH, 2016

Histoire

Mixologie

L’ancêtre du cocktail : le Punch 

Avant même que le terme de cocktail n’apparaisse, un mélange alcoolisé avait déjà conquis les Britanniques : le Punch.
Originaire d’Inde, où il serait apparu au XVIIème siècle, son nom proviendrai du mot panch (« cinq » en Hindi).

Il se composait en effet de cinq ingrédients : alcool, sucre, jus d’agrume, eau et épices.

Les Anglais, déjà très impliqués dans le commerce avec l’Inde à cette époque, s’entichent de cette boisson qu’ils rapportent en Grande Bretagne. Ils exportent sa consommation dans les Antilles britanniques, où l’utilisation du rhum local remporte un vif succès en remplacement de l’alcool utilisé dans la recette indienne, l’arak

 

Découvert de la Vodka avec Skahe Hom's
L’avènement du cocktail au XIXème siècle


Le cocktail fait son apparition vers 1800. C’est le 13 mai 1806 que paraît son acte de baptême dans le Balance and Columbian Repository, un journal américain : « Cocktail est une boisson stimulante, composée de spiritueux de toutes sortes, de sucres, d’eau et de bitters… » On est alors bien loin de la variété actuelle de cocktails. C’est seulement l’adjonction de bitter (amer concentré), ingrédient nouveau dans la confection des boissons, qui lui donne son identité.

 En 1862, Jerry Thomas publie le premier livre de recette de cocktails, qui suscite l’engouement pour ces nouveaux mélanges à travers les États-Unis. Réédité à partir de 1876 sous le titre Bar-Tender’s Guide, l’ouvrage devient un best-seller. Les recettes américaines se répandent ensuite dans toutes les grandes capitales d’Europe.

 

« L’histoire du cocktail se dessine sur deux siècles et son évolution est naturellement liée aux grandes aventures humaines : explorations, commerce lointain »
Le XXème siècle : un second souffle

Les cocktails sont désormais très appréciés dans le Vieux Monde. Sous la Prohibition (1920-1933), c’est notamment à Cuba et en Europe que les Américains viennent apprécier les cocktails. Les barmen expatrient leur savoir-faire et prennent la direction des bars de grands établissements : Harry Craddock à l’hôtel Savoy de Londres, Frank Meier à l’hôtel Ritz de Paris… C’est alors que sont concoctés bien des classiques : l’Americano, le Sidecar, le French 75, l’Alexander

L’arrivée sur le marché américain de spiritueux comme la vodka, dans les années 1940, et de la tequila, dans les années 1960, apporte un nouveau souffle au cocktail. Moscow Mule, Vodka-Tini, Black Russian, El Diablo, Margarita, Tequila Sunrise: autant de nouveaux… classiques. En 1988, Tom Cruise interprète, dans le film Cocktail, le rôle d’une « star du bar » qui pratique le flair. Cette manière spectaculaire de jongler avec les bouteilles remporte alors un vif succès et les compétitions internationales se multiplient.

Cliché exotique dans les années 1980, le cocktail semble avoir retrouvé sa vocation initiale: être une boisson de qualité et offrir une expérience gustative privilégiée pour le consommateur.

La commercialisation du mixeur électrique.

Au début des années 1930 est un événement dans l’histoire du cocktail: on obtient alors des boissons à l’aspect granité. Appelées Frozen, ces boissons remportent un vif succès dans les climats chauds des Caraïbes. La première recette mise au point est le Frozen Daiquiri, créé à Cuba.

Claire Tiffereau

SHB Histoire du ckt 1
SHB Histoire du skt 2
Le XXIème siècle: le bar de demain

Dans le domaine du mélange, depuis le second semestre 2005, apparaît une nouvelle approche: il s’agit de la « mixologie moléculaire », adaptation au bar de la « gastronomie moléculaire » pratiquée en cuisine par des chefs étoilés tels Ferran Adrià au restaurant El Bulli en Espagne, ou Pierre Gagnaire au restaurant du même nom en France.

La mixologie moléculaire consiste à rechercher de nouvelles textures et sensations gustatives: une Pina Colada, par exemple, peut être servie avec un mélange de rhum et de jus d’ananas surmontés d’une émulsion de lait de coco obtenue à l’aide d’un siphon à chantilly et de gélatine.

Tant qu’il y aura des amateurs de qualité et de créativité, il existera toujours des passionnés pour répondre à leur demande. N.Larsen, dans son ouvrage Les boissons américaines, paru en 1899 à Paris, illustre parfaitement cette idée: « Il n’y a rien d’absolu, tout s’incline devant l’esprit inventif du préparateur ou devant les exigences du consommateur. Au premier de satisfaire le second, tout est là. »