L’Histoire de la bière

08

AVRIL, 2021

Bière
Mixologie
Histoire

En Grèce Antique, la bière est reconnue pour ses vertus médicinales, mais les Grecs et les Romains, grands amateurs de vin, ne s’intéressent guère à la bière. Au contraire, pour les Gaulois, la bière, ou cervoise,  est une véritable potion magique.

Les Gaulois inventent le tonneau, permettant de mieux contrôler la fermentation et le stockage de la cervoise. À cette époque, la recette ressemble étrangement à celle que l’on connaît aujourd’hui, mais celle-ci était aromatisée. (plantes aromatiques, miel, épices, etc.)

C’est à partir du Moyen-Âge que le houblon fait son apparition. En effet, cette plante est réputée pour ses vertus antiseptiques. Elle agit dans la fabrication de la bière, et lui donnera une délicieuse amertume.
La boisson fermentée se fait fidéliser chez les Germains, ce sont eux qui lui donneront son nom actuel : « Bier », qui deviendra plus tard « Bière ».

Au XVe siècle, en France, la fabrication de la bière est réglementée et fiscalisée. La bière doit être fabriquée uniquement par des maîtres brasseurs et à partir des ingrédients suivants : du grain, de l’eau et du houblon.
Grace à la fermentation, la boisson alors fragile, peut maintenant être conservée et consommée loin de son lieu de fabrication. Avec le développement de la verrerie, des appareils de filtration, du soutirage sous-pression, de l’embouteillage et de la réfrigération permettent d’accroître la qualité et la production.

Découvert de la Vodka avec Skahe Hom's
I’m an Image Caption ready-to-use.
De nos jours, le gout de la bière devenu est maintenant plus doux attire une nouvelle clientèle notamment féminine. Le brassage de la bière et la distribution se font à une plus grande échelle. La bière est désormais consommée dans le monde entier, elle est devenue une boisson aux gouts variés.

« La bière est l’une des boissons alcoolisées les plus anciennes de l’histoire. »

La France est le pays qui compte le plus grand nombre de brasseries. Réparties dans tous les départements français, la France compte plus de 2000 brasseries différentes.

Les brasseries françaises représentent plus de 10 000 références de bières différentes, dont 70 % des bières consommées en France sont produites en France. Cependant, notre pays se classe avec une moyenne de 33 litre/an/habitant, il s’agit du dernier pays consommateur de l’Union-Européenne.


En 2019, le marché de la bière affiche une hausse de consommation. En effet, ce marché dynamique est porté depuis plusieurs années par les bières premium, spéciales et de spécialités. En trois ans, la bière a pris un ascendant et a gagné une part de marché auprès du public féminin grâce aux innovations des marques leaders, notamment sur les bières aromatisées et aux fruits. Le segment des bières sans alcool est aussi très en vogue ces dernières temps, avec de nouvelles références, une composition s’en tire de 2 litres par an par habitant.

Les brasseurs s’attachent aussi de plus en plus à mettre en avant l’origine de leurs matières premières, leurs recettes, les styles de bières.
Outre les brasseries historiques du Nord et de l’Est du pays, il existe aujourd’hui une tendance qui rayonne sur l’ensemble du territoire. Chaque région veut ancrer sa spécialité régionale dans le marché : bières à la rose, aux myrtilles, à la chicorée dans le Nord, au blé noir en Bretagne, aux marrons en Ardèche, etc.
En 2020, la région Grand Est, avec plus de 50 % de la production française, confirme sa position de leader en volumes, suivit de l’Auvergne-Rhône-Alpes et enfin la Nouvelle-Aquitaine.

Avec l’explosion du nombre de brasseries artisanales, ou de micro-brasseries, le marché confirme une valorisation déjà remarquée ces dernières années : les Français consomment moins en général de bières, mais davantage locales et artisanales.